Blason de Saasenheimnovembre 2011Blason de la région Alsace


Accueil
Remonter

 

Saasenheim sur le  "sentier des crèches Noëlies" 2011.

Après un coup d’essai réussi lors de la première régionale des Noëlies en 2010, le conseil de fabrique, la chorale et la commune se lancent un nouveau défi cette année en participant à la deuxième édition du sentier des crèches qui, du nord au sud de l’Alsace, propose les plus étonnantes réalisations pour célébrer la nativité du Christ.

 

Le 25 décembre a été choisi par les chrétiens pour christianiser une fête païenne : celle du soleil invaincu. Le solstice d’hiver amorce en effet la remontée du soleil, la victoire du jour sur la nuit.

 

"Jusqu’à ce jour les ténèbres croissaient, à partir d’aujourd’hui elles décroissent : la lumière croit, décroissent les ténèbres : le jour croit, l’erreur décroît, la vérité s’avance. Aujourd’hui naît notre soleil de justice..." St Jérôme (347-420).

 

Pauvrement, dans une mangeoire qui se dit "cripia" en latin, d’où est issu le mot "crèche" le sauveur, sous la forme d’un bébé sans défense, est venu parmi nous. Il a fallu un long cheminement pour que cet évènement se transforme petit à petit en une composition symbolique que toutes les familles de par le monde se sont appropriées, en l’installant au meilleur endroit de la maison, du premier dimanche de l’Avent jusqu’à l’Epiphanie.

 

Ainsi, par la magie de Noël, quelques personnages dans un décor miniature ont acquis la force de représenter à la fois l’universalité du message chrétien et les particularités propres à chaque région du globe. L’approche spirituelle va de pair avec l’approche culturelle… exactement l’inverse de la dictature de l’émotion actuelle, fruit d’un individualisme forcené qui, à vouloir faire de l’homme le centre de tout… lui a fait perdre ses repères. L’étable alsacienne de la crèche dans l’église St Jean-Baptiste ne dit pas autre chose qui associe les acteurs historiques de la nativité à ce qui fait notre identité culturelle dans le Ried.

 

A Saasenheim, en plus de la visite, guidée ou non de la crèche et de l’église Saint Jean-Baptiste, un sentier des crèches sillonnera le village pour permettre d’admirer les réalisations familiales dans les jardins ou derrière les carreaux des fenêtres des maisons.

 

Ce sera l’occasion de rappeler les symboles de Noël et d’en profiter pour faire une espèce d’arrêt sur image dans notre vie trépidante et réfléchir aux valeurs qui doivent nous guider :

- Saint Nicolas, protecteur des enfants qui cohabite encore dans notre région avec le Père Noël auquel il a donné naissance. Il nous rappelle que Noël est la fête des enfants mais aussi qu’il est bon de garder une âme d’enfant pour pouvoir s’émerveiller tout au long de sa vie,

 

- la couronne de l’Avent, du latin adventus qui signifie venue, arrivée du Christ. De forme ronde, elle rappelle chaque année l’époque où Jésus revient, où la lumière chasse l’obscurité. Surmontée de quatre bougies représentant les quatre dimanches de l’Avent, alors que les jours sont les plus courts, elle est pour nous la flamme de l’espoir, celle qui est capable de rallumer toutes les autres flammes,

 

- l’âne de la crèche, symbole de fidélité à Dieu alors que le peuple de Dieu lui est infidèle nous rappelle l’ardente obligation de rester fidèle à nos principes. Il y faut une bonne dose de courage car cela signifie parfois « suivre une autre route » que les autres qui n’aiment pas çà comme disait Brassens,

 

- le bœuf de la crèche, animal des travaux difficiles car le bonheur ne nous est pas donné une fois pour toute, il faut le construire chaque jour pour faire fructifier les dons reçus à la naissance,

 

- le sapin de Noël, si cher à nos cœurs puisque c’est en 1521 qu’il a été mentionné pour la première fois en Alsace. "Là où il y a une famille alsacienne, il y a un sapin de Noël" et les symboles qui y sont attachés ne manquent pas qui tournent autour des richesses que nous offre la nature : la lumière, les anges, les fruits des vergers, des champs, de la forêt et de la mer. L'étoile qui brille à son faîte annonce la fin du voyage, le havre de paix. On le célèbre en chantant en cercle autour de lui, lors de la veillée car Noël est aussi une fête de famille, creuset de notre vie d’adulte…

 

- tout comme la bûche qui réunit autour de sa chaleur tous les hôtes du logis, célébrant la lumière et le renouveau,

 

- le houx qui a sauvé la sainte famille lors de la fuite en Egypte, protège notre maison des mauvais sorts et de la foudre. Il nous rappelle que toute vie est précieuse et doit donc être défendue,

 

- le gui, accroché aux maisons, est signe de paix et d’hospitalité car nous devons rester ouverts au monde dans lequel nous vivons,

 

- les Rois Mages représentent ceux qui cherchent, ceux qui se mettent en route pour trouver le sauveur. Comme eux, nous devons être en mouvement car le combat à gagner, c’est celui qui est à venir.

 C’est un message d’espoir qui a fondé notre humanité et qui vient périodiquement nous rappeler les fondamentaux de notre condition humaine… que l’on oublie malheureusement trop facilement dès qu’on replonge la tête dans le guidon.

Comme les Rois Mages, il nous faut profiter de ce temps de l’Avent pour se mettre en recherche de sens pour notre vie afin de mieux la vivre le reste de l’année.

C’est le vœu que je forme pour nous tous.

Joyeuses fêtes !

 

Votre Maire

Norbert Lombard

 


Accueil | Mairie Saasenheim | Le village | Plan du village | Archives éditorial | Jumelage | Calendrier | Covoiturage | Copyright

 Copyright Site de Saasenheim 2008
Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à [Webmaster].
Dernière mise à jour le : 10 mai 2018.

Site hébergé par 1and1.fr