Blason de Saasenheimjanvier 2013Blason de la région Alsace


Accueil
Remonter

 

 

Le Conseil unique d’Alsace

Sous l’impulsion de la Région, les trois collectivités territoriales d’Alsace - Région Alsace, Conseil général du Bas-Rhin et Conseil général du Haut-Rhin - se sont engagées dans un processus de fusion qui devrait tendre, à terme, à regrouper toute l’administration de notre province en une seule entité et diminuer ainsi son coût.

L’idée est belle et fait honneur à nos élus. Elle ne surprend pas vraiment car l’exemple de nos voisins allemands montre, depuis la fin de la dernière guerre mondiale, toute sa pertinence pour aménager de façon cohérente et au mieux des intérêts des citoyens, le territoire. Car c’est bien de cohérence et d’utilisation judicieuse des deniers publics, donc de nos impôts, dont il s’agit.

L’administration est nécessaire pour réguler la vie du territoire, donner un cadre au développement et assurer l’équité entre tous les citoyens. Mais, pour être efficace, il faut qu’elle s’exerce sur un objet clairement défini et qu’elle ait les moyens d’apporter, dans le domaine ainsi délimité, des réponses adaptées et rapides aux défis du territoire concerné. Il faut donc trouver un équilibre entre taille critique et écoute des besoins de la population dans un bassin de vie donné. C’est tout l’enjeu de la décentralisation, si difficile à mettre en place dans notre pays. La suspicion est toujours de mise entre les jacobins, très réticents à l’idée de remettre en cause le pouvoir de Paris, représenté localement par les Préfets et les Sous-préfets et ceux qui pensent que dans la compétition mondiale, la Région est un cadre plus réactif pour répondre aux défis.

Il y a là un véritable phénomène culturel, propre à la France : chez nous, tout vient d’en haut et les initiatives de la base ne trouvent pas de relais pour s’exprimer. Les fonctionnaires, malgré leur grand sens du devoir, résistent difficilement à la tentation de limiter leur rôle à celui de censeur puisque la loi a tout dit et doit être appliquée. Nous savons tous que les choses sont plus complexes et qu’à vouloir tout régenter, y compris les détails locaux, l’Etat a fini pas se discréditer. Au mieux, on essaie de contourner lois et directives pour faire avancer les choses, au pire on devient fataliste et l’initiative, si nécessaire au développement, en fait les frais.

Le futur Conseil unique d’Alsace est donc une bonne réponse à un vrai problème. Encore faut-il que ceux qui le portent sur les fonts baptismaux se mettent d’accord sur les termes de la question qu’ils vont nous poser le 7 avril lors du référendum. Parle-t-on bien d’un Conseil unique ? ou alors, pour satisfaire toutes les sensibilités locales, va-t-on nous proposer une usine à gaz dont le fonctionnement sera plus onéreux que la situation actuelle et moins efficace ? Ce n’est pas en saucissonnant géographiquement les compétences du futur conseil qu’on propulsera l’Alsace dans l’avenir. Il faut une structure ramassée, capable de résoudre en temps réel les affaires et non un labyrinthe administratif qui rajoute sa complexité à celle des problèmes qui se posent. Le reste est affaire de gouvernance qui peut être réglée très facilement dès lors que chaque élu considère qu’il est le dépositaire de la volonté des citoyens et non pas le propriétaire de sa charge. C’est toute la différence entre le Conseil unique d’Alsace et le gouverneur de la Province d’ancien régime.

Il faut donc que les promoteurs de cette belle idée s’engagent à la promouvoir sans arrière pensée, avec la seule volonté de faire mieux et plus réactif pour l’ensemble de l’Alsace et des alsaciens. Alors, et alors seulement, nous pourrons dire oui à l’avenir.

Votre maire

Norbert Lombard

 

 


Accueil | Mairie | Jumelage | Plan du village | Associations | Vie du village | Saasenheim pratique | Patrimoine | Calendrier | Archives éditorial | Copyright

 Copyright Site de Saasenheim 2008
Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à [Webmaster].
Dernière mise à jour le : 01 juin 2017.

Site hébergé par 1and1.fr