Blason de Saasenheimjuillet 2009Blason de la région Alsace


Accueil
Remonter

 

 

Le 14 juillet ou la Patrie en fête.

Comme partout en France, jusque dans les villages les plus reculés, le 14 juillet a été célébré à Saasenheim selon un rite maintenant solidement établi qui alterne partie officielle où la République est fière du spectacle qu’elle se donne à elle-même et liesse populaire où les citoyens sont heureux de faire la fête ensemble.

Le risque, à la longue, c’est d’oublier le sens profond de cette commémoration, fondée sur l'idée de la Patrie, concept difficile à cerner parce qu’il a évolué au gré de l’histoire.

Sous l’ancien régime, la patrie signifie terre ou pays du Roi qui est considéré comme la personnification de la France. Sous la révolution « la patrie en danger » est confondue avec la révolution ; ceux qui s’opposent au peuple sont des traîtres ! Jusqu’en 1870, la patrie, c’est la République. Après la défaite de 1870, la patrie prend un sens nationaliste et devient le slogan de ceux que l’histoire surnommera les revanchards. Pendant la 1ère guerre mondiale, le terme signifie sacrifice pour la France… mais avec l’hécatombe, le terme devient suspect, aux yeux mêmes des anciens combattants. Il faudra la débâcle de 1940, l’occupation, la résistance et la libération pour que la notion reprenne du sens. Depuis, la France est en paix et l’Europe est devenue sa nouvelle frontière.

D’aucuns ont alors pensé que la patrie devait se dissoudre dans un ensemble plus vaste. Le référendum sur la constitution et le taux de participation très faible aux élections européennes sont venus nous rappeler  que la vie en commun des hommes ne se décrétait pas mais qu’elle était le résultat d’une longue histoire et de facteurs très subtils constitutifs du lien social.

Si l’Europe a partiellement échoué, c’est peut-être parce qu’elle a voulu oublier les patries !

L’Europe, c’est un système de civilisation et non une Nation, comme l’a rappelé Jean-Paul II avant sa mort.

Mais alors, la patrie c’est quoi exactement ?

C’est le pays des pères… Das Vaterland, ou plutôt la terre où sont enterrés nos pères. En France, on parle de Mère Patrie qui mêle attachement à la terre et image du sein nourricier qui nous donne la vie.

Il y a dans ce concept

… l’idée d’une aire géographique bien délimitée où l’homme puise les composantes de son caractère,

… l’idée d’un peuple qui vit dans cette aire géographique, avec une histoire commune, des valeurs de référence inculquées par la famille, l’école et la société et la volonté de se forger un destin commun,

… l’idée que, comme tout être vivant, ce peuple est capable d’assurer sa défense.

… et enfin qu’il y a entre ses membres, quelque chose de charnel qui ressemble à de l’amour.

Vous voyez bien que cette définition établit une hiérarchie du cœur entre la France et l’Europe.

La raison nous indique que l’Europe est nécessaire pour pouvoir peser sur les affaires du monde, résister aux effets néfastes de la mondialisation comme il est à la mode de s’exprimer, mais que la France reste notre mère à laquelle nous relie ce qui fait l’essentiel de notre vie.

Le danger, c’est de les opposer… alors qu’elles sont complémentaires.

« La véritable Europe a besoin des Patries comme le corps a besoin de chair et de sang. »

La citation de François Mitterrand extraite du coup d’état permanent doit être comprise à cette aune : si nous sommes forts dans notre relation à notre patrie, nous serons moteurs dans l’Europe.

Et nous avons de quoi être fiers de notre patrie, c’est celle des droits de l’homme… et des devoirs du citoyen ! Sa devise liberté, égalité, fraternité est un programme ambitieux dont l’universalité donne une légitimité au rayonnement de la France.

Son hymne, que certains trouvent trop guerrier, est une formidable ode à la liberté qui est notre bien le plus précieux et nécessite effectivement quelques sacrifices.

Les valeurs patriotiques sont garantes de la cohésion sociale du pays en ceci qu’elles élèvent, rassemblent les hommes et les cœurs.

Au final, la Patrie nous donne la force d’avancer… pour construire un avenir plus radieux pour nos enfants et se réaliser en tant qu’homme. Alors vive la France et que l’Europe prenne toute sa place dans le monde.

Votre maire,

Norbert Lombard

 


Accueil | Mairie | Jumelage | Plan du village | Associations | Vie du village | Saasenheim pratique | Patrimoine | Calendrier | Archives éditorial | Copyright

 Copyright Site de Saasenheim 2008
Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à [Webmaster].
Dernière mise à jour le : 01 juin 2017.

Site hébergé par 1and1.fr