Blason de Saasenheimjuin 2012Blason de la région Alsace


Accueil
Remonter

 

 

Quels pompiers pour Saasenheim ?

 

Le samedi 2 juin 2012 a eu lieu la passation de commandement de la section de pompiers de Saasenheim-Richtolsheim entre le lieutenant Bernard Lauffenburger et le sergent Michel Bart. Cette cérémonie a constitué l’épilogue d’une longue étude concernant l’avenir des pompiers dans notre village.

J’ai beaucoup milité pour son maintien et contre une approche trop technique car il m’apparaît que nos hommes du feu jouent un rôle essentiel dans  la préservation du lien social de la communauté.

Notre démocratie peut se comparer à un temple grec. C’est là qu’elle est née même si c’est là qu’elle est en grande difficulté à l’heure actuelle.

  •  Le soubassement de ce temple, monumental, représente la volonté de tous ses membres de vivre ensemble, quelque soit leur origine, leur opinion et leur croyance,

  •  Sur ces fondations s’élèvent trois magnifiques colonnes :

  •  la  première symbolise l’esprit de défense, premier réflexe de tout être vivant qui nous permet de défendre notre bien le plus précieux : la liberté,

  •  la seconde représente l’éducation des citoyens, tout au long de leur vie, afin de leur assurer l’égalité, chacun selon ses mérites, son travail et ses résultats,

  •  la troisième est un maillage serré de services qui permet à chaque membre de la communauté d’y développer une vie fraternelle avec les autres membres.

  •  Les trois colonnes soutiennent un joli fronton où se trouve justement inscrite la devise fondatrice de la communauté : liberté, égalité, fraternité. Elle est inscrite au sommet car elle a vocation à être montrée au monde, pour peu que ses membres soient fiers de ce que leur ont légué leurs pères et décomplexés quant à leur action dans ce monde.

Les pompiers se trouvent dans le troisième pilier avec une particularité qu’ils sont les seuls à posséder : la cohabitation de pompiers professionnels et de pompiers volontaires en son sein. Dans le Bas-Rhin, il y a 600 professionnels pour 6000 volontaires. Partout ailleurs dans le temple, on a privilégié l’approche technique et il n’y a plus que des professionnels, au détriment de la solidité du soubassement. Cette particularité est historique car les sapeurs-pompiers sont les héritiers du corps de garde qui représente une idée forte, celle de la sentinelle. La communauté a désigné en son sein des « veilleurs » capables de donner l’alerte et d’aider la population en cas de sinistre.

Mais les pompiers, comme le reste du temple, sont dans la tourmente et ils doivent combattre un ennemi insaisissable : l’individualisme. De plus, ils possèdent un autre ennemi, plus pernicieux car il a été inventé par la communauté elle-même : le principe de précaution. Les deux réunis enserrent les pompiers dans un étau : par le haut avec une exigence de formation de moins en moins compatible avec une vie professionnelle normale et par le bas avec la raréfaction de la ressource. Au fil de l’eau, sans action volontariste, la conséquence logique risque d’être une professionnalisation cantonnée aux villes !

La solution réside, comme souvent dans ces cas, dans le retour aux fondamentaux, c’est-à-dire l’homme. La richesse humaine que constituent nos pompiers doit être le premier paramètre à prendre en compte par ceux qui réfléchissent à l’avenir des secours dans nos territoires ruraux.

Nous leur faisons confiance pour trouver le juste équilibre entre qualification et enracinement dans la communauté.

          

 


Accueil | Mairie | Jumelage | Plan du village | Associations | Vie du village | Saasenheim pratique | Patrimoine | Tourisme | Calendrier | Archives éditorial | Copyright

 Copyright Site de Saasenheim 2008
Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à [Webmaster].
Dernière mise à jour le : 28 février 2017.

Site hébergé par 1and1.fr